L’ETALON DE L’ANNEE 2009 : Thunder du Blin

Formidable compétiteur et père plébiscité par les éleveurs français, l’étalon Connemara Thunder du Blin a enfin reçu la consécration qu’il attendait, avec non pas un, mais deux représentants aux derniers championnats d'Europe de Moorsele.

Thunder Blin aux Championnats de France Touquet 1991 - Carole Rouquet

En 1990, Elisabeth de Linarès, éleveuse sous l’affixe d’Haryns, achète Thunder du Blin, alors âgé de 4 ans. S’en suit une très bonne carrière de compétiteur gérée de main de maître, avec des victoires en Grand Prix et CSIP, une 4eplace aux Championnats de France Grand Prix et la même année - à seulement 7 ans -, une 14eplace à la finale des championnats d'Europe de Stockholm. D’un modèle sport et donc différent de ce que les puristes attendent d’un étalon, et encore plus d’un Connemara, Thunder présentait cependant toutes les qualités d’un excellent poney de sport : énergique, guerrier, volontaire, il possédait beaucoup de moyens et une technique très correcte, mais il était surtout pratique et gentil. Carrière exemplaire donc, mais surtout, fait rare pour l’époque, une carrière très médiatisée, notamment par le biais de L’écho des Poneys, qui consacre quelques pages mensuelles au champion gris. Précurseur de ce que nous connaissons aujourd’hui, il fut le premier poney performer acquis par les Haras Nationaux et par conséquent, largement testé sur descendance. S’il a sans doute bénéficié de cet estampillage « HN », sa qualité en tant que père n’est plus à démontrer et Thunder du Blin est aujourd’hui reconnu pour produire avec des modèles certes hétérogènes, mais du sang, un très bon galop et de l’équilibre, un caractère de compétiteur et surtout une grande facilité d’utilisation. En bref, utiliser Thunder, c’est l’assurance d’avoir un produit facile et qui saute… que demande le peuple ?

 

Ainsi, l’étalon gris peut s’enorgueillir de posséder plus de 750 produits à ce jour, parmi lesquels plus de 300 sont indicés en concours poney, un record… Ils sont d’ailleurs 15 à l’être au-dessus de 140. Plusieurs d’entre eux ont tourné sur les plus grosses épreuves : en CSO, Joyau d’Argent, Holy Island Aluinn (championne de France Grand Prix en 2003), Ireland Girl, Hors Pair (champion de France Grand Prix 2007), Kliff de Vauper, Jousselin sont tous sortis avec succès en Grand Prix et internationaux ; en Complet, Thunder possède trois produits champions de France en 2009 (plus un en CSO !) à savoir Mustang de Buges en Grand Prix, Plume de Virey en D1 Excellence et Lucky du Parc en D Elite ; en dressage enfin, trois de ses produits sont indicés à plus de 125. Ses trois meilleurs descendants sont pour l’instant Joyau d’Argent, indicé à 165 en CSO, et les deux étalons Hors Pair et Kliff de Vauper, IPO 162. Thunder du Blin possède déjà 13 fils étalons, mais surtout 91 filles utilisées à la reproduction, ce qui devrait lui garantir une certaine pérennité à l’élevage…

Malgré ces chiffres dithyrambiques, il manquait jusqu’à cette année à Thunder du Blin un « produit champion », celui qui assurerait définitivement sa place de père au panthéon des étalons. C’est chose faite cette année puisque deux Connemara ont représenté avec brio leur père lors des championnats d'Europe de Moorsele : en CSO et pour la France, Joyau d’Argent (h, de Tuya II par Idénoir), qui se classe 23eaprès une 4eplace dans la première qualificative et un sans-faute dans l’épreuve par équipe ; en CCE et pour l’Italie, Jolie Jumper (f, d’Eurydice du Grey par Abbeyleix Apollo), 22eau final et meilleure performance sur le cross – ex aequo avec un autre Connemara français ! - . Grâce à la participation de ces deux poneys, Thunder du Blin rejoint la courte liste des étalons (Aron N, Nabor, Dexter Leam Pondi, Shining Starr Aristo, Nantano, Linaro et Ashfield Bobby Sparrow) possédant un produit ayant couru les championnats d'Europe et ayant eux même participé à cette échéance, un véritable sire donc.

Camille Kirmann