Galibot d'Enfer SL

Connemara - 1,49 m - Né en 1994 chez Michel Delaye à qui il appartient
Approuvé en France pour produire en race pure, Pfs et Oc
IPO 147 en 1999

Les moyens, le galop et la génétique
Un crack à (re)découvrir !

Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée
Galibot d'Enfer SL - ph. Inez Tassez Galibot d'Enfer SL - ph. Inez Tassez
Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée
Galibot d'Enfer SL - ph. Inez Tassez Galibot d'Enfer SL - ph. Inez Tassez
Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée
Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée Galibot d'Enfer SL - ph. coll. privée

En un mot...

Valeureux étalon Connemara ayant concouru jusqu’aux championnats d'Europe de CSO pour la Belgique, Galibot d’Enfer possède un pedigree très sérieux dans sa race : il est le fils d’un champion Suprême à la très bonne production et d’une excellente mère.

Puissant, avec une bonne locomotion dont un exceptionnel galop, de l’équilibre, de la force et du courage, il marque surtout les esprits par la qualité de sa production, dont les ratios sont impressionnants.

Il s’agit d’un bel étalon avec de la trempe, qui possédait ce qu’il fallait de sang. Si sa ligne de dos et sa tête sont perfectibles, il reste très simple à croiser. Une valeur sûre dans sa race, qui mérite amplement d’être utilisé pour la production d’excellents poneys de CSO.

Pedigree Galibot d'Enfer SL

origines

Père : Fort Doolin fut champion Suprême de la race à Clifden en 1981, avant son importation en France. « Etalon bai impressionnant, très grand et très solide », il a pour mère Fort Lady, deuxième mère de l’européen et sire Thunder du Blin et mère de l’étalon Brogeen, lui-même père de mère de l’européenne de CSO Ulma du Latou. Une bonne partie de la production de fort Doolin est indicée (dont 17 poneys au-delà de 130, 9 au-delà de 140), production dont on retiendra surtout l’étalon Cliff of Laps (champion de France Grand Prix CSO, IPO 140/97, ISO 125/98), Nuance du Halage (championne de France D Elite CSO, As Poney Elite CSO, IPO 157/16), Quickstar du Thym (D1P CSO, IPO 150/11), Oulahop du Vivier (D Elite CSO, IPO 149/10), Image du Faubourg (D1P CSO, IPO 153/02), Hyacinthe d’Upen (C2P CSO et CCE, IPO 154/07)… Fort Doolin est également le père de mère de l’étalon Ice and Fire d’Albran, présélectionné pour les championnats d'Europe de CSO.

Mère : Son du Bois Julien, par Cuchulainn, a donné naissance à 14 produits dont 11 sont indicés. Quatre sont étalons ; outre Galibot, il s’agit de Jasper d’Enfer (CSIP et D Elite CSO, IPO 135/11, ISO 121/04), Nuage d’Enfer (D1P CSO, IPO 139/07) et Quilou d’Enfer. Régulièrement croisée à Fort Doolin, Son du Bois Julien est également mère d’Helios d’Enfer (D1P CSO, IPO 141/05, ISO 129/04) et Rabane d’Enfer (IPO 121/14). De ses filles poulinières, proviennent enfin plusieurs bons compétiteurs dont Royal Light d’Opale (gagnant en E Elite, IPO 146/13) et Toscane d’Opale (As Elite CSO, IPO 126/16).

La souche basse de Galibot, celle de la poulinière Windy, compte de grands noms du Connemara tels que Mervyn Kingsmill, Windy Cove Ranger, Cove Commander, Rebel Wind, Ard Breeze…

Performances

Galibot d’Enfer fut champion ex aequo des 5 ans D CSO (IPO 147/99) puis finaliste à 6 ans. Melissa Tapon, sa cavalière à l’époque, se souvient de lui comme d’un poney « au galop et aux moyens exceptionnels, un étalon avec de la trempe ! ».
Vendu à l’étranger, il prend part aux championnats d'Europe de CSO Newcarne Castle (Irlande) en 2003 à 9 ans, sous couleurs belges (6e par équipes). Il compte plusieurs victoires sur le circuit national et classements en Internationaux : 2e et 6e des GP CSIP de Moorsele, 9e du GP CSIP d’Arezzo, 8e du GP CSIP de Welkenraedt… il a ensuite formé plusieurs jeunes cavaliers sur des épreuves intermédiaires.

Galibot faisait preuve de gros moyens et de force sur les barres, montrant un excellent équilibre, un galop de premier ordre et une très bonne tête volontaire.

Production

Approuvé dans sa race puis chez les Pfs en 2013 (15/20), Galibot d’Enfer possède 47 produits nés en France. Trente-et-un sont âgés de plus de 7 ans, les autres n’étant pas en âge de concourir. Sur ces 31 fils et filles, 60% sont indicés, 40% le sont à plus de 120. Ses ratios de production de Galibot sont excellents !
A l’étranger, il est le père des poneys de CSIOP Ictus d’Enfer vd Bremhoeve et Nikelli’s First. En France, malgré sa production confidentielle, il a déjà donné naissance à Nijni de la Deviniere (CSIP, gagnant en As Poney Elite Excellence, IPO 138/13), Nuance de Nyves (gagnante en As Poney Elite CSO, IPO 137/13), Nougatine La Buqueuse (As Poney Elite CSO, IPO 139/14), Nuance de la Lande (IPO 135/15), Noria du Halage (As Poney 2D CSO, IPO 136/17), Oriane d’Enfer (IPO 138/08), Pirouette d’Enfer (championne de France Hunter Club Poney Elite, IPO 139/11)…

D’un beau modèle solide, Galibot est classique à croiser, on privilégiera toutefois les ponettes dans le sang.

Galibot d’Enfer SL est non porteur du gêne crème

Conditions de monte

- En IAF chez Dominique Simonin - Haras du Rond Pré - 88140 SURIAUVILLE - 06 61 11 55 08 et en IART dans toute la France :
0 € HT à la réservation + 450 € HT poulain vivant 2019 + FT

Vidéos