10 ans déjà !

10 ans déjà que le Syndicat Linaro est né, avec l’arrivée en France de Linaro. 10 ans que le Syndicat Linaro, par la construction d’un catalogue hors du commun d’étalons d’élites, se forge, année après année, une solide réputation qui dépasse depuis plusieurs années les frontières françaises. Ses trois associés, grâce à une veille permanente de ce qui se fait de mieux à l’échelle européenne, que cela soit en sport ou en élevage, est en mesure d’enrichir pour 2009 son catalogue de 4 nouvelles vedettes, en attendant celles d’ores et déjà repérées pour les années à venir. Comme chaque année, le gérant de l’organisation Jean-Marc Lefèvre tire le bilan de la saison passée et nous parle du programme 2009.

Parlez-nous des résultats des produits de vos étalons cette année, qui font encore carton plein.

Effectivement, nous sommes très satisfaits des résultats des produits de nos étalons, mais également des étalons eux-mêmes, pour ceux qui se trouvent encore en activité sportive : Jimmerdor de Florys SL a obtenu le titre de champion de France de Grand Prix de manière magistrale, quelques semaines avant de réaliser la meilleure performance française aux championnats d'Europe. A ces mêmes championnats, nous avons pu revoir Idefix du Villon SL, montrant une époustouflante facilité sur les cotes proposées, tandis que trois produits de Kantje's Ronaldo SL étaient au départ de la plus grande échéance internationale annuelle chez les poneys ! Les spectateurs avertis ont également pu y découvrir Miss Aron, issue de la première génération des produits d’Aron N SL en Allemagne, concourir pour la Pologne et accéder à la finale individuelle de CSO… 2008 était l’année d’Aron à vrai dire, puisque son fils Royal Aron du Vassal a remporté le titre de champion de France des mâles de 3 ans lors du Sologn’Pony. Aron rejoint ainsi le club très fermé (avec Nabor SL, Shining Starr Aristo et Nantano SL) des étalons ayant participé aux championnats d'Europe et ayant eu au moins un produit qui y a participé lui aussi, c’est vraiment une consécration ! Toujours à l’occasion du Sologn'Pony, les étalons du Syndicat Linaro ont beaucoup fait parler d’eux : le champion suprême Français de Selle est un fils de Teake it Easy SL - également sacré champion des foals quelques semaines plus tard à Saumur - les champions mâles et femelles de 2 ans et la championne des poulinières sont tous trois des Linaro – d’ailleurs chez les mâles de 2 ans, les 4 premiers classés sont d’ailleurs issus d’étalons du SL ! -, sur les 8 nouveaux étalons de 3 ans agrées à l’issue de la compétition, 5 sont des fils de nos étalons… De la même manière sur les finales de Cycles classiques CSO, Rasmus SL est le père du champion des 4 ans D, Naughty van Graaf Janshof SL est le 3e meilleur père toutes catégories d’âge confondue, Machno Carwyn le 4e, Linaro le père le plus représenté, Kantje’s Ronaldo SL celui ayant le meilleur ratio de produits finalistes/mentions… Les produits se sont également fait remarquer dans les classes des foals et lors du championnat des 3 ans montés, c’était un vrai festival, nous en sommes très fiers ! Les produits de notre petit Welsh, Hondsrug Raspoetin SL, ont également fait de bons classements en épreuves d’élevage cette année, nous faisant regretter encore un peu plus sa disparition.

 

Comment s’est déroulée la saison de monte ?

Là encore, les étalons du SL ont battu bien des records : Mac Geyver SL a fait une entrée fracassante aux haras, avec 70 juments servies, parmi lesquelles des championnes comme l’ancienne ponette d’Internationaux, Vicky ! Linaro SL a quant à lui bien fonctionné avec plus de 40 juments, malgré des conditions financières assez exigeantes. Enfin Dexter Leam Pondi a servi 80 juments pour sa première année consacrée à la reproduction ! Machno Carwyn, Jimmerdor, Kantje’s Ronaldo, Welcome Sympatico… tournent tous à 30 juments. La demande de semence est très importante et dépasse nos frontières.

 

Et chez les étalons Espoirs, quel bilan tirez vous des saillies ?

Quettino de Florys SL, le fils de Kantje’s Ronaldo SL et Bettina (la mère d’Aron N SL) a fait 10 juments, malgré le fait qu’il ne soit pas agréé en Pfs et qu’il ne soit jamais sorti en concours. Meeping Cha de Florys SL a fait une dizaine de saillies également, après une période un peu creuse en compétition, il revient maintenant sur le devant de la scène avec François Denis, son nouveau cavalier.

 

Pensez vous qu’il faut avoir la même « confiance » en ces jeunes étalons, qu’envers les performers déjà testés sur descendance ?

Les étalons qui intègrent notre catalogue « Espoirs » possèdent de réels atouts : origines exceptionnelles et/ou performances sportives, réel talent à l’obstacle, mental… A la différence de certains étalons proposés par ailleurs, tous champions d’élevage ou de sport qu’ils soient à 3 ou 4 ans… et même si ce sont souvent eux-mêmes des fils de nos étalons ! Ceux-ci possèdent un modèle moderne et une bonne locomotion, mais s’ils n’ont pas derrière un fantastique coup de saut, cela ne présente pas d’intérêt selon moi. Tant mieux si certains éleveurs tentent le pari de les utiliser, on sera fixé plus rapidement sur les qualités de père des étalons. Mais la déconvenue est toujours possible… Quelques saillies, pourquoi pas, mais l’utilisation massive d’étalons seulement « prometteurs » n’est sûrement pas la meilleure solution.

Pour moi, il ne faut proposer que des étalons, qui, en plus de ce modèle, cette locomotion, possèdent force, moyens, techniques, origines… C’est notre manière de faire, nous avons commercialisé jeunes des poneys comme Jimmerdor, Meeping Cha, Kaliméro Mahoud… qui seront à mon sens de vrais pères. Aujourd’hui, nous continuons avec des poneys comme Quettino de Florys ou Pidji du Tilia.

 

 

Pidji du Tilia SL serait-il un nouveau venu ? Quelles sont les autres surprises pour 2009 ?

Et bien nous proposons d’ores et déjà 4 nouveaux étalons ! Le fils de Kantje’s Ronaldo Anydale Ron SL, qui a réalisé une magnifique saison internationale, avec une 6e place individuelle aux championnats d'Europe de CSO pour sa première participation. C’est un étalon très chic et compact, doté d’une force inouïe et d’un très joli geste à l’obstacle, il a été très remarqué en 2008, c’est un peu la révélation de l’année sur la scène internationale ! Un autre New-Forest vient le rejoindre, il s’agit de Rambo 163, qui a couru les championnats d'Europe en 2005, toujours en CSO. Le 3e étalon est également un poney de race pure, il s’agit de Poetic Justice SL, étalon Connemara que nous avions déjà distribué en 2005… A l’époque sa fertilité en IAC était mauvaise, mais la semence fraîche était de bonne qualité, nous allons donc, après essais évidemment, le commercialiser en frais et IART.

Enfin le dernier entré est le jeune Pidji du Tilia SL, qui rejoint notre catalogue Espoirs. Pidji marche sur les traces de sa très bonne famille maternelle, avec déjà deux mentions « excellent » à son actif en Cycles classiques CSO. C’est un poney très prometteur, avec un vrai modèle, il devrait apporter beaucoup de chic et d’allures aux produits.

Je rappelle par la même occasion que Zodiak SL est certainement à notre catalogue pour la dernière année ! Il ne faut pas manquer de l’utiliser au vues des performances de ses produits : cette année aux championnats d'Europe, son fils Mississipi participait pour la 5e fois de sa carrière à la finale individuelle de saut d’obstacles…

 

Certains étalons quittent-ils le catalogue ?

Oui malheureusement, tout d’abord notre Welsh B Hondsrug Raspoetin SL, disparu en 2008, et dont le stock de paillettes restantes est aujourd’hui insuffisant. + les autres

 

Les étalons que vous présentez ont pour certains une production étrangère, comment votre action est-elle perçue en dehors de notre pays ?

C’est amusant de voir comment nous sommes de plus en plus considérés au-delà de nos frontières. Nous commençons à exporter de plus en plus de paillettes, même en Allemagne et aux Pays-Bas, et surtout, nous sommes cités en exemple par plusieurs éleveurs étrangers qui savent que nous avons tout simplement le top en CSO. Nous continuons d’ailleurs à être sollicités régulièrement pour prendre à notre catalogue tel ou tel étalon, certes très bon, mais la plupart du temps insuffisant à notre goût – et c’est également vrai en France.

Il se trouve que certains pays comme l’Allemagne ou la Hollande ont encore une avance considérable en matière de sélection de poneys de sport et que les meilleurs reproducteurs viennent aujourd’hui de chez eux. Cependant, ce n’est pas un constat fataliste que je dresse car ces très bons éleveurs étrangers ne sont pas invincibles : la preuve en est qu’ils ont laissé partir les meilleurs étalons qui sont aujourd’hui notre propriété ! Par ailleurs, le savoir-faire, la culture française de la sélection du cheval sur performance et notre richesse génétique constituent, parmi d’autres, des atouts qui, grâce à l’action du Syndicat Linaro, devraient nous conduire au succès.

 

Comment a évolué votre politique de communication ?

Nous essayons d’être présent au maximum dans la sphère poney : notre catalogue et la vidéo de nos étalons - laquelle s’est enrichi de la présentation des étalons Espoirs – sont distribués gratuitement avec le numéro « Spécial élevage » de L’écho des Poneys de février. La traditionnelle Parade des étalons, qui se déroule chaque année lors du Salon du Cheval de Paris, rassemble bon nombre de spectateurs venus observer les étalons que nous proposons. Nous essayons également de nous positionner lors d’événements majeurs de la compétition poney : par exemple en 2008 lors du CSIOP de Fontainebleau, le Syndicat Linaro sponsorisait le Grand Prix des poneys de 6 et 7 ans… dans lequel de nombreux partants étaient issus de nos étalons ! Le site Internet (www.syndicatlinaro.com) propose, en plus des fiches détaillées des étalons, un forum de discussion, des petites annonces, des vidéos, des news… c’est un lieu d’échange très vivant. + stand Sologn Pony ?

La communication est un des pans les plus importants de la réussite, grâce à elle, toutes les questions que les éleveurs peuvent encore se poser sur nos poneys trouvent des réponses ! J’estime que cela fait partie du service que de rendre l’offre claire et précise.

 

Quel bilan global tirez vous de ces 10 années d’expérience ?

Je pense pouvoir dire, après 10 ans d’observation, que le SL a insufflé un réel effet moteur à l’élevage français. La production des étalons du SL a dominé d’un seul coup les concours d’élevage, les terrains de jeunes poneys et les qualifications d’étalons, notre action a donné l’élan dont tout le monde se félicite aujourd’hui ! Le SL répond d'abord à une idéologie et à la volonté d'éleveurs de poneys de placer la France au premier rang des nations européennes en matière de production de poneys de sport d’élite : de faire d’elle, dans quelques années, le pays de l’élevage du poney de CSO de référence mondiale, comme l’Allemagne l’est devenue pour le cheval de CSO et de dressage.

 

Les rumeurs disent que deux nouvelles poulinières « dressage » devraient rejoindre votre cheptel pour la saison prochaine ? Est-ce là la preuve d’une nouvelle orientation voulue par le Syndicat Linaro ?

 

Que peut on vous souhaiter pour 2009 ?