Poney de selle allemand - 1985-2007, 1,47 m - Né chez Manfred Hansen (Allemagne)
Appartient au Syndicat Linaro
Approuvé en Allemagne, au Danemark ; en France pour produire en Pfs, Pott-B et Oc

Celui par qui tout a commencé !
Grande star de l'élevage français

Linaro SL - ph. coll. privée Linaro SL - ph. coll. privée
Linaro SL - ph. coll. privée Linaro SL - ph. coll. privée
Linaro SL - ph. coll. privée Linaro SL - ph. coll. privée
Linaro SL - ph. coll. privée Linaro SL - ph. coll. privée
Linaro SL - ph. coll. privée Linaro SL - ph. coll. privée
Linaro SL - ph. coll. privée Linaro SL - ph. coll. privée

En un mot...

Remarquable compétiteur gagnant en Coupe des nations et bien classé en GP de CSIOP tout comme sa propre sœur, l'européenne en CSO Bellefleur, Linaro SL a pris part à 3 championnats d’Europe, se classant 5e en individuel à deux reprises ! Etalon, chic, avec de l’œil, du tissu et beaucoup de présence, il attirait tous les regards et continue, 10 ans après sa disparition, de séduire les éleveurs français qui lui confient depuis entre 15 et 30 juments par an.

Sa production, omniprésente, est incontournable jusqu’à très haut niveau et compte les européens Si Jolly des Ifs (finale individuelle de CSO, 4e par équipes en 2017), Tinaro d’Odival (finale individuelle en CSO en 2016 pour la Suisse), Nitzpogne (champion d’Europe par équipes de CCE en 2011) et Mirano des Etisses (membre de l'équipe de France de Dressage en 2007), et d'innombrable poneys de CSIOP / CSIP / As Poney Elite Excellence. Linaro possède une quarantaine de fils étalons et 89 produits indicés à plus de 140 dont 29 au-delà de 150 !

Sa semence congelée fonctionne très bien, il lègue à sa production de l’espèce, de l’os, de la puissance et une très bonne locomotion. Il convient cependant de lui adresser des juments avec de l’étendue et un dos soutenu.

pedigree Linaro SL

origines

Père : Lombard est considéré comme le meilleur étalon Poney de Selle Allemand du stud-book Schleswig-Holstein de tous les temps. Pourtant, né en 1979 et mort à l’âge de 8 ans, il n’a que 50 produits enregistrés, lesquels comptent toutefois 4 fils étalons sur 20 mâles et 10 filles primées Staatsprämienstuten sur 30 enregistrées.
Lombard est célèbre pour avoir transmis une remarquable aptitude à l’obstacle : c’est le père d’excellents gagnants comme Calinka, Laslo, Lorbas, Lord Liberty, Losander, Maja… Sa production totalise en sport 21 805 € de gains et il a déjà été classé parmi les 8 meilleurs pères de sauteurs en Allemagne.
C’est également le père de mère de nos étalons Aron N SL et Brooklands Moonwalker SL.

Mère : Kasztanka, part-bred arabe britannique, a engendré 7 produits au total : 5 mâles et 2 femelles. Elle a produit un autre étalon, Monte Negro N, né en 1992, par Magnum, et surtout Bellefleur (ex-Kira), propre sœur de Linaro SL ayant elle aussi tourné en concours internationaux. Cette dernière, après avoir produit un étalon agréé NRPS aux Pays-Bas, a entamé une carrière sportive nationale puis internationale, jusqu’à participer sous couleurs néerlandaises aux championnats d’Europe d'Achselschwang (All) en 1995, où elle s’est qualifiée pour la finale individuelle, puis à ceux de Barthahus (Dan) en 1996, sous couleurs norvégiennes ; elle est malheureusement décédée accidentellement.

Performances

Quatrième de ses tests de performances des 30 jours en 1991, Linaro SL fut champion des 6 ans CSO la même année. Il compte ensuite plusieurs victoires en Coupe des nations et podiums en GP de CSIOP, mais surtout 3 participations aux championnats d’Europe sous couleurs allemandes. Il s’y classa deux fois 5e de la finale individuelle, à Hasselt (Bel) en 1994 et à Barthahus (Dan) en 1996, totalisant plus de 6700 € de gains dans son pays d’origine. Etalon « Elite » au stud-book du Schleswig-Holstein, il est approuvé en Allemagne, au Danemark et en France.

Extrait de palmarès : 2e du GP du CSIOP de Donaueschingen (All) et gagnant ex-æquo de la Coupe des nations en 1992, 2e du GP du CSIOP de Berne (Sui) et 2e de la Coupe des nations en 1993, gagnant de la Coupe des nations du CSIOP de Donaueschingen (Allemagne) en 1993, 4e du CSAP de Wiesbaden (All) en 1996.

A ce jour, son palmarès international lui vaut d’être toujours classé n°4 du TEEPPIC (Top européen des étalons poneys performers internationaux en CSO).

Production

En Allemagne, Linaro SL ne s’est jamais réellement consacré à la reproduction. Il y possède toutefois 3 filles poulinières Staatsprämienstuten, dont Lizetta, mère des étalons Giorgio N (championnats d'Europe CCE, CSIP) et Monte Christo et de la poulinière Lissy (d’où plusieurs étalons et compétiteurs à l’élevage Steendiek). Linaro SL possède également 8 produits ayant tourné en compétition, totalisant 3400 € de gains. Parmi eux, Lambina est gagnante en CSO Kl. M (1,25 / 1,35 m).

Sa production française, forte d'un peu plus de 950 produits, compte 4 européens : Si Jolly des Ifs (finale individuelle de CSO, 4e par équipes en 2017, IPO 158/16), Tinaro d’Odival (finale individuelle de CSO en 2016 pour la Suisse), Nitzpogne (champion d’Europe par équipes de CCE en 2011, IPC 146/11) et Mirano des Etisses (membre de l'équipe de France de Dressage en 2007, IPD 144/05, IDR 140/13). Il fait partie, avec le Néerlandais Kanshebber et notre Kantje’s Ronaldo SL (voir sa fiche sur ce même site), des 3 étalons poney ayant aligné au-moins un produit dans les trois disciplines olympiques en championnats d'Europe !

Ses fils et filles sont également nombreux à s’être illustrés en CSIOP / CSIP, à l’image de Simili de la Buqueuse*Litiere cheval.com (IPO 165/16), Ungaro of Qofanny (vice-champion de France As Poney Elite, IPO 153/16), Tralala des Salines (IPO 160/17), Quartz de Seille (IPO 135/13), Onaro (IPO 145/08), Pin Up des Roses (IPO 153/15), Qure de la Rive*Fougnard (IPO 158/14), Quid de Quillien (IPO 142/10), Niki de Montmain, Quik’Nes (IPO 155/10), ou des étalons Moonlight Bérenger (champion de France D1 Elite CSO, IPO 148/06) et Melvin Candy (champion des mâles de 3 ans Pfs, médaille de bronze du championnat de France As Excellence, IPO 157/11). La liste de ses produits gagnants ou classés en As Poney Elite CSO est des plus impressionnantes, on y trouve Voici Derlenn Tilia (IPO 148/17), All Best du Rond Pré (vice-championne de France As Poney 1 Excellence, IPO 152/17), Utrillo de Marie (IPO 151/17), Ultralinaro de la Haye (IPO 155/17), Uron des Félines (IPO 145/17), Salam du Roc (champion des mâles de 2 et 3 ans Pfs, IPO 145/14), Sagami San Joyeux (IPO 142/14), Rolls d’Angrie (IPO 156/15), Umour de Naelle (IPO 136/17), Speed d’Olga (IPO 146/14), Twister Max*Neottia (IPO 135/16), Subbiaco des Menhirs (IPO 135/15), Okin du Gouet (IPO 153/13), Ulotte d’Eglefin (IPO 143/15), Unetty du Cerisier (IPO 142/14), Urgande des Islots (IPO 141/17), Nobelia de Guermantes (IPO 141/15, ISO 131/16), Soleil d’Angrie (IPO 147/11), Razozaure (IPO 153/14), Rising Sun der Lenn (IPO 156/14), Only du Roc (IPO 131/14), Quick Lady Brianelle (IPO 164/11), Rosco de Bellefond (étalon, IPO 139/12), Quaumunau de l’Amont (IPO 150/12), Qupid’O Vezauziere (IPO 158/13), Pirouette d’Argent (IPO 141/12), Sing Sing du Cast (IPO 130/17), Ulloa des Clafs (IPO 152/17), Ukulele du Buhot (IPO 146/17), Thémis d’Hurl’Vent (IPO 164/12), Ultra des Islots (IPO 131/17), Ulys Meraniere (IPO 135/16), Sifanny de Montmain (IPO 143/15), Qirov de la Deviniere (IPO 136/13), Tassily de l’Oracle (IPO 138/15), Open de Mazeroy (IPO 146/13), Quito du Rond Pré, Majesté du Lys, Shalimar du Rucher, Talina Royale… Qazi Mini et Qualinaro d'Yvre (IPO 149/14, IPC 140/11) se sont eux illustrés en Grand Prix de CCE.

Derrière Linaro SL se cachent tout simplement 89 produits indicés à plus de 140 dont 29 au-delà de 150 !

Plus de 300 d’entre eux ont été classés en modèles et allures dont les champions de France Pfs Melvin Candy (cité ci-dessus), Pin Up de Blonde (championne des femelles de 2 ans Pfs, championne Suprême et championne des poulinières suitées), Najisco d’Haryns (champion des mâles de 3 ans Pfs et champion Suprême mâle), Salam du Roc (cité ci-dessus), Tatoo du Petit Torcy (champion des mâles de 2 ans Pfs), Mitchou Domain (champion des mâles de 2 ans Pfs), Sirène de Chambord (championne des foals femelles puis des poulinières suitées Pfs), Salsa de Blonde (championne des femelles de 2 ans Pfs), Ray Mulus Victis (championne des foals femelles Pfs), Pépite des Charmes (championne des foals femelles Pfs), Eleven Lacour (championne des foals femelles et championne Suprême femelle Pfs)… Aujourd’hui, ce sont ses petites filles et petits fils qui prennent la relève, à l’image de Petite Moïse (Lancer x Linaro), championne des poulinières suitées et championne Suprême femelle en 2015 ! Par ailleurs, une quarantaine de fils de Linaro SL font actuellement la monte.

Omniprésents sur les finales du Cycle classique, les produits de Linaro SL sont enfin nombreux à avoir engrangé des mentions Elite et 7 à avoir été sacrés champion de France : Pawnee (4 ans D CSO), Milady du Marais (5 ans D CSO), Salina du Mille (6 ans CCE, 4 ans Dressage), Quinal Guillaumière (5 et 6 ans Dressage), Quilébo d’Angrie (4 ans D Dressage) Quicky du Brivet (étalon, finale de CCE, IPC 145/10) et Voici Derlenn Tilia (étalon, 5 ans D CSO).

Jusqu’à sa disparition, Linaro SL fut, depuis 2003, l’étalon le plus utilisé par les éleveurs français : après avoir battu tous les records en 2005 avec 168 juments saillies, il a encore honoré 164 juments pour sa dernière année de monte de son vivant en 2007. Depuis, il continue de séduire les éleveurs français qui lui confient entre 15 et 30 juments par an.

Conditions de monte

 - En IAC : 200 € HT la dose + 200 € HT la carte 

Vidéos