c

Le Poney Européen de l’Année 2002 : COLTON MAELSTROM

Le titre du Poney Européen de l’Année 2002 aurait tout aussi bien pu être donné, si la France s’intéressait davantage au dressage et si notre titre concernait donc toutes les disciplines olympiques, au ravissant Poney de Selle Allemand alezan brûlé Dressman I (Domingo). Ce dernier a en effet réalisé une merveilleuse prestation tout au long des derniers championnats d’Europe sur le podium duquel il a mené sa talentueuse cavalière à la plus haute marche, autant par équipe qu’en individuel.

Mais puisque c’est bien sur la base des résultats en concours de sauts d’obstacles internationaux que notre choix s’opère, celle qui s’imposait sans aucune contestation possible, royale, majestueuse et inégalable, c’est la ponette anglaise COLTON MAELSTROM.

Colton Maelstrom -1994-ph.-Horse-Hound.jpg

Qui ne connaît pas cet extra-terrestre absolument imbattable, à moins que son cavalier ne réalise une erreur de parcours, choisisse les grands boulevards au barrage ou qu’il fasse preuve d’une maladresse particulière que, par un hasard tout à fait exceptionnel, la géniale ponette ne sauvera pas ?

Colton Maelstrom n’est pas très belle : il faut même avouer que dans n’importe quel petit concours d’élevage local ou comice agricole, elle ferait, sans nul doute possible, la queue du peloton…Une encolure grêle greffée haut et prolongé par une tête, certes intelligente, mais pas distinguée, une petite croupe, un corps pas très développé…Mais son épaule est en place, ses jarrets puissants, son avant-bras aussi, son équilibre au galop incroyable. Lors d’un de ses barrages pour le podium de la finale des championnats d’Europe, le précédent entraîneur national de l’équipe de France de CSO, Francis Rebel, l’a évoquée en ces termes : « Qui peut faire quoi contre ce hors-bord ? Plus on la pousse, plus elle accélère en s’asseyant sur ses hanches… ». Ce génie des barres se sort vraiment de toutes les pires difficultés avec une aisance insolente.

Voilà l’histoire de cette petite jument hors du commun…qu’un éleveur censé ne peut décemment jamais espérer produire…

Le petit nom d’écurie de Colton Maelstrom est Apey, le diminutif d’April. Elle est née en 1987. Son pedigree est complètement inconnu, mais on pense qu’il s’agit d’une jument Pur-sang Anglais, élevée pour devenir un cheval de course, mais qui n’a finalement pas grandi. Son premier propriétaire fut Madame Pat Morris, qui l’a sauvée de l’abattoir pour l’offrir à sa fille. Apey était alors maigre et avait la gale.

Dans sa jeunesse, Apey était fougueuse, trop en réalité pour la fille de Pat Morris. Aussi cette dernière a-t-elle proposé la ponette à son voisin Monsieur Ian Knobbs qui l’a achetée pas plus de cent livres sterling…Le nouvel acquéreur vivait dans un village appelé Colton, d’où le nom de Colton Maelstrom, Maelstrom signifiant grosso modotempête. Amy Knobbs a donc été le premier véritable cavalier d’Apey qui a commencé sa carrière sportive à l’âge de 5 ans en 1992. En 1993, Colton Maelstrom / Apey est passée - progression vertigineuse - du niveau de débutant à la catégorie A (plus haut niveau national, entre 1,30 et 1,45 m selon le type d’épreuves), lors de sa première pleine année de concours et s’est qualifiée pour les championnats « newcomers » et « foxhunter » au Concours du Cheval de l’Année de Wembley. Elle a terminé 5èmeet 6ème. En 1994, âgée de 7 ans, elle a commencé sa carrière internationale, toujours sous la selle d’Amy, par le CSIP de Vigo (Espagne) où elle a remporté une épreuve et s’est classée 3èmedu Grand Prix. Elle a ensuite été sélectionnée pour les championnats d’Europe, au cours desquels elle ne prit pas part à la Coupe des Nations.

Au Concours du Cheval de l’Année, dans le concours du meilleur sauteur junior de l’Année, elle s’est classée 4èmepour sa première participation. Ensuite, direction le centre équestre de Southview où se tenait la finale des gros Grand Prix de l’Année. C’était la première fois que le premier prix était de 200 livres. Apey remporta la Grand Prix. En octobre 1994, la ponette fut vendue à l’Irlandaise Emma Wilson. En 1995, Emma et Apey remportaient la médaille d’or de l’individuel des championnats d’Europe d’Achelschwang (Allemagne) ; et en 1996, c’était à Barthahus (Danemark) qu’ensemble, elles rééditaient le même résultat : c’était la première fois dans l’histoire des championnats d’Europe qu’un poney remportait le titre individuel coup sur coup. En décembre 1996, Apey, vendue à Sammy Pharo, retourna en Angleterre.

Quelques résultats de Colton avec Sammy Pharo :

Ôen 1997 :

  • médaille d’or par équipe aux championnats d’Europe de Hartpury (Grande-Bretagne)
  • vainqueur du concours du meilleur sauteur junior de l’Année (toujours à Wembley),
  • 2ndedu Grand Prix du CSIOP de Vérone (Italie)

Ôen 1998 :

  • vainqueur de deux épreuves du CSIP de Diest (Belgique)
  • médaille d’or par équipe et d’argent en individuel aux championnats d’Europe du Touquet.

En octobre 1998, Colton Maelstrom est vendue à « l’honorable Madame Tessa Beaumont » pour sa fille Alice. Les Beaumont font partie de l’aristocratie anglaise, le grand-père d’Alice - décédé à la fin de l’année dernière - ayant été le vicomte d’Allendale. Les Beaumont habitent dans le Northumberland, dans le nord du pays. Cependant, ils avaient déjà leurs précédents poneys depuis deux ans chez Katrina et Jason Moore à Brentwood, juste aux portes de Londres, soit à 5 heures de route de chez eux !

Les Moore leur avaient effectivement été recommandés par Douglas Bunn, le propriétaire d’Hickstead, qui est un grand ami de la sœur de Tessa. Par ailleurs, tous les meilleurs concours de CSO juniors ont tendance à se dérouler dans le sud de l’Angleterre et les Beaumont passent beaucoup de temps à Londres, y ayant une résidence. Enfin, Katrina n’est pas n’importe qui, puisque c’est le chef d’équipe des cavaliers de CSO sur poneys depuis aujourd’hui 9 ans. Elle a toujours monté à cheval et a elle-même été une cavalière internationale très talentueuse sur poneys, participant aux championnats d’Europe en 1980. Elle s’est spécialisée dans les jeunes chevaux, les menant du niveau de débutant vers le niveau international, de même qu’elle entraîne des cavaliers sur poneys qu’elle accompagne dans leur progression en junior puis en sénior. Elle est membre du Bureau du Comité Exécutif de l’Association Britannique de Concours de Saut d’Obstacles et siège à divers autres sous-comités. Quant à Jason, il est également monté à poney et à cheval en junior et en jeune cavalier jusqu’au championnat d’Angleterre, mais s’est arrêté à l’âge de 21 ans pour poursuivre une carrière professionnelle. Il travaille aujourd’hui en tant que courtier à Londres et entraîne les poneys et les chevaux pour son plaisir. Aussi, du fait de leur éloignement des écuries des Moore, autant Alice que plus tard sa sœur Martha n’ont jamais monté Colton qu’en concours.

En 1999, Alice et Apey remportent toutes les épreuves du CSIP de Towerlands auxquelles elles participent, y compris le Grand Prix. Puis, sous la selle de sa charmante cavalière, Colton se classe :

  • 2ndedu Grand Prix du CSIP de Diest (Belgique)
  • 1èredu Grand Prix du CSIOP de Hagen (Allemagne)
  • 2ndedu Grand Prix du Royal Dublin Horse Show
  • 1èredu prix des champions d’Angleterre, lors du CSI Derby d’Hickstead
  • 1èrepar équipe et 7èmeen individuel (suite à une erreur de parcours de la cavalière) aux championnats d’Europe de Strömsholm (Suède)
  • 1èredu concours du meilleur sauteur junior de l’Année à Wembley
  • 1èredu Grand Prix du championnat Dunglen au Festival du Cheval

En novembre 1999, c’est la sœur d’Alice, Martha, qui prend la relève, à l’âge de 13 ans, et Colton se classe avec elle dès l’année 2000 :

  • 1èrede la Coupe des nations du CSIOP de Lummen (Belgique)
  • 1èredu Grand Prix du Poney de l’Année
  • 1èrede la Coupe des nations du CSIOP de Lummen (Belgique)
  • 1èredu Grand Prix et de la Coupe des nations du CSIOP de Vigo (Espagne), dont elle a remporté toutes les épreuves auxquelles elle a participé et signé un double sans-faute dans la Coupe des nations
  • 1èredu prix des champions d’Angleterre, lors du CSI Derby d’Hickstead
  • 1èrepar équipe et 7èmeen individuel aux championnats d’Europe de Hagen (Allemagne)

En 2001 :

  • 1èredu prix des champions d’Angleterre, lors du CSI Derby d’Hickstead
  • 1èredu Grand Prix du Poney de l’Année (seul poney à avoir remporté cette épreuve deux années consécutives)
  • 1èredu concours du meilleur sauteur junior de l’Année à Wembley (seul poney à avoir jamais remporté ce titre trois fois)
  • 1èrepar équipe et 6èmeen individuel aux championnats d’Europe de Vejer de la Frontera (Espagne)
  • 4èmedu Grand Prix du CSIP de Liège (Belgique)
  • 3èmedu Grand Prix du CSIP de Wanroij (Pays-Bas)
  • 2èmedu Grand Prix du CSIP Pavarotti de Modène (Italie), meilleur poney du concours

En 2002 :

  • 2nddu Grand Prix du CSIP du Touquet, double sans-faute dans l’épreuve par équipe
  • 6èmedu Grand Prix du CSIP de Diest (Belgique)
  • 1èredu prix des champions d’Angleterre, lors du CSI Derby d’Hickstead (seul poney à avoir jamais remporté ce titre trois fois)
  • 1èrepar équipe et 1èreen individuel aux championnats d’Europe de Lanaken (Belgique).

A ces derniers championnats d’Europe, Colton Maesltrom a donc remporté la médaille d’or par équipe pour la sixième fois consécutive.

C’est par ailleurs le seul poney de l’histoire de l’équitation sur poneys à avoir remporté trois fois l’épreuve individuelle de la suprême échéance internationale.

En résumé, toujours en ce qui concerne les championnats d’Europe, elle remporté une médaille d’or, que ce soit par équipe ou en individuel, chaque année depuis huit ans ; elle a gagné au total neuf médailles d’or, trois en individuel et six par équipe, ainsi qu’une médaille d’argent en individuel.

Lorsqu’on lit ses résultats nationaux, on se dit qu’il n’y a aucun concurrent en Angleterre ! Or tout le monde sait bien au contraire que la concurrence y est beaucoup plus rude que partout ailleurs, seul ce pays pouvant prétendre constituer deux voire trois équipes de niveau européen. Quant aux résultats internationaux de notre Colton, ils ne doivent pas non pus cacher la remarquable compétitivité des concurrents belges, hollandais, suédois, allemands, irlandais…Et pourtant…

Après de difficiles mais mûres réflexions, Madame Tessa Beaumont - maintenant Lady Allendale depuis que son époux a repris le titre de Vicomte Allendale au décès de son père - a accepté de vendre Apey à la fin d’octobre 2002 à Madame Sue Sewell pour sa fille Natasha. Elle reste bien entendu chez Katrina et Jason Moore, toujours dans le même box dans lequel elle vit depuis cinq ans. Elle a commencé en beauté avec sa nouvelle cavalière, en remportant le Grand prix de la Nouvelle Année à Norton Heath. A 16 ans, sa carrière sportive et ses succès ne semblent donc pas prêts de s’arrêter.

Colton Maelstrom toise 1,48 ferrée. Petit signe distinctif : son « 5A 4L » tatouée sur l’épaule gauche. Chez les Moore, elle a son paddock privé dont les barrières font 7 pieds (approx. 2,15 m) car elle s’échappait des autres paddocks de 6 pieds de haut (approx. 1,83 m). Jason Moore dit de sa protégée qu’elle peut être d’une humeur très maussade quand on la selle et faire beaucoup de grimaces. « Mais la plupart du temps, c’est une vraie lady. Elle sait qu’elle est le meilleur poney du monde. Elle comprend toujours lorsqu’il s’agit de grandes occasions et elles se donnent alors à 200%. Elle adore sauter et est très facile à entraîner. Elle ne saute jamais à la maison, mais exclusivement en concours. Son travail quotidien consiste principalement en trottings et en canters dans les bois pour la maintenir en forme et occasionnellement en travail à la longe dans le manège ».

Lorsque les Pharo ont acheté notre petit génie aux Wilson, ils ont payé le prix le plus élevé qui ait jamais été investi dans un poney. Mais à Strömsholm, aux championnats d’Europe en 1999 en Suède, les Beaumont ont refusé une offre « plus proche des 7 chiffres que des 6 »(très approximativement : 1,5 million d’euros…). Un montant qui laisse pantois…mais certainement pas autant que la qualité de ce que l’on peut incontestablement considérer comme le meilleur poney du siècle.

Ingrid DELAÎTRE

 

Je remercie Guillaume Levesque pour la richesse des informations qu’il m’a fournies en vue de la rédaction de ces articles sur les Poneys de l’Année 2002.