CINDERELLA M WE, une princesse au bal…

Lors des derniers championnats d'Europe de dressage de Jaszkowo, une ponette en particulier a retenu l’attention du public autour du carré : brillante baie au modèle harmonieux, petite tête arabisée, tissus flatteurs… mais surtout grâce à l’état pur et allures divines ! Cette ponette, c’est Cinderella M WE, montée par Grete Linnemann, double médaillée d’or en Pologne et sacrée Poney de sport européen de l’année 2011.

L’histoire d’un couple

Cinderella ne saurait cependant exister sans la jeune Grete Linnemann qui, aidée de sa coach Janina Siemers, a su révéler le potentiel de la belle baie. Grete monte ainsi au Reitclub Königshofer Heide depuis ses 5 ans, et fait équipe avec la ponette actuellement âgée de 8 ans depuis ses 3 ans. Ensemble, elles ont gravit avec patience les échelons de la compétition pour arriver à une première participation aux championnats d'Europe en 2009, à Moorsele. Première reprise, première médaille d’or, puisque le couple fait partie de l’équipe sur la plus haute marche du podium. Le lendemain coup de théâtre, la jument n’est pas parfaitement droite et le couple se retire. L’année suivante, Grete monte également White Gold B : Cinderella ne participera donc pas à toutes les compétitions et ne sera pas du voyage pour les championnats d'Europe. Elle se classe quand même 3du Preis der Besten et 2du championnat d’Allemagne. 2011 sera-t-elle l’année de la belle ? Cela commence bien avec une victoire au CDIP de Zwolle, lors du Preis der Besten, au CDIP de Neubeeren… mais un mois avant les championnats d'Europe, Grete est pointée du doigt par le magazine allemand St Georg, avec des photos critiquant sa monte un peu trop « rollkur » pour le contexte actuel… En Pologne la ponette a une attitude parfaite, et décroche donc un double titre. Il ne reste au couple qu’à courir le championnat d’Allemagne ensemble et l’aventure s’arrêtera, puisque Cinderella sera à vendre.

Extrait de palmarès :

2009 – gagne la Consolante du Preis der Besten

2009 – 5ede la Kür du CDIP de Freudenberg

2009 – 4ede la Kür du CDIP de Zwolle

2009 – championne d’Europe par équipe

2010 – 3edu Preis der Besten

2010 – 2ede la Kür du CDN d’Hagen

2010 – 2edu championnat d’Allemagne

2011 – gagnante du Preis der Besten

2011 – gagnante du CDIP de Neubeeren

2011 – championne d’Europe par équipe et sur la Reprise Individuelle

Cinderella M WE et Grete Linnemann (GER) à Jaszkowo en 2011 - ph. Poney As
Cinderella M WE et Grete Linnemann (GER) à Jaszkowo en 2011 - ph. Poney As

Jaszkowo 2011 : une Kür au goût amer

Intouchable sur l’épreuve par équipe, l’Allemagne monte sur la première marche du podium notamment grâce à la performance de Grete et Cinderella, top score de l’épreuve avec 77,972 % et une reprise quasi parfaite. Le samedi, rebelote : prise de risque (qui lui vaudront des notes un peu bancales), erreurs minuscules, ponette dansante… et chair de poule pour les spectateurs, le couple a offert du grand spectacle, ils sortent à 76,921 % du carré avec une seconde médaille d’or autour du cou. Peu de suspense pour la Kür se dit-on… et bien non, malgré un début de reprise magique, une musique parfaitement adaptée à la petite ballerine, Grete et sa ponette sont victimes d’une incompréhension sur un des derniers cercles de la reprise et Cinderella change de pied juste avant un ferme à ferme. La note est salée, 77,65 % « seulement » et une médaille en chocolat… le « plus gros regret » de Grete dans sa courte carrière dira-t-elle quelques mois plus tard.

Un père danseur étoile ?

Les chiens ne font pas des chats pourrait-on dire, le dicton s’applique en tous cas à Cinderella, fille du prodigieux étalon Welsh B Constantin. Celui-ci a engendré 4 produits finalistes du championnat d'Europe de dressage : Konrad (champion en 1999, vice-champion en 2002, 2003 et 2005), Cash and Go (vice-champion en

1998, 1999 et 2000), Condor II et Cinderella et possède lui-même des allures défiant la gravité. Sa production en Allemagne totalise plus de 120 000 € de gains, il est régulièrement classé dans les meilleurs pères de gagnants et a produit plus de 30 étalons, dont le plus médiatisé dernièrement est sans doute Cyriac WE, dont le fils Caramel WE vient de remporter le championnat d’Allemagne des mâles de 3 ans.  Non moins célèbre, son père de mère est l’Oldenburg Donnerhall, champion du monde de dressage par équipe et 3et 4en individuel, sans doute le meilleur étalon compétiteur de dressage au monde et évidemment aujourd’hui chef de race incontesté, avec près de 50 fils approuvés, 35 poulinières primées et des produits très demandés, souvent top-price lors des ventes dans le monde…

A 8 ans seulement, la belle princesse a donc encore de beaux jours devant elle mais fait déjà sans aucun doute partie de ses poneys « eye-catchers », coqueluches des terrains et qu’on n’est pas prêts d’oublier. Son naisseur, le grand August Hellers, est décédé il y a quelques jours et cet article est également une manière de rendre un dernier hommage à son formidable travail.

Camille Kirmann