Le Top 50 des étalons les plus utilisés en France en 2007

Linaro SL étalon poney - ph. coll. privée

Parmi les 1066 étalons poneys ayant sailli dans l’hexagone en 2007, voici les 50 sires de races Connemara, New-Forest, Poneys Français de Selle plus poneys étrangers et Welsh les plus utilisés par les éleveurs. Nous vous présentons également le Top 10 de chaque race ainsi que le Top 20 des étalons exploités dans le Privé et celui des étalons distribués par les Haras nationaux.

Cette année encore, le top 50 a été remporté haut la main par Linaro SL (164 saillies), qui nous a malheureusement quitté en fin de saison. Perte tragique s’il en est, car le bel Allemand aura indéniablement marqué l’élevage de poneys de sport en France. Depuis quelques années en effet, ses produits s’illustrent tant en sport qu’en élevage, avec pas moins de 30 produits indicés au dessus de 120, mais également huit fils étalons en France dont quatre figurant eux aussi dans ce top 50 (Melvin Candy, Moonlight Berenger, Najisco d’Haryns et Oppala St Hymer). Les éleveurs pourront cependant utiliser la formidable génétique de Linaro encore quelques temps, puisque des doses de semence congelée sont toujours disponibles.

La seconde place de ce classement est occupée par un très jeune étalon Connemara qui a fait une ascension fulgurante cette année. Il s’agit de Pilatus de Vinca, fils du fameux européen Naughty Van Graaf Janshof SL, et de l’une des plus célèbres poulinières de la race, Vinca II. Son papier irréprochable et une distribution à grande échelle par les Haras Nationaux avec un tarif attractif ont séduit de nombreux éleveurs, permettant au jeune poney de servir cette année 92 juments. Nul doute qu’avec un tel échantillon, la descendance du beau gris sera rapidement testée.

Deux autres étalons Connemara occupent cette année la troisième place du classement, en Rasmus SL et Thunder du Blin. Ces deux performers internationaux se sont vu confier 88 juments chacun en 2007. Les nombreux produits de Thunder tournant à bon niveau en compétition servent sans aucun doute les intérêts de ce dernier, même si le nombre de saillies a légèrement baissé par rapport aux années précédentes. En revanche, les premiers produits français de Rasmus semblent avoir convaincu les éleveurs qui n’ont pas hésité à lui adresser plus de juments.

Les Connemara sont très plébiscités cette année, puisque la cinquième place est elle aussi occupée par un des leurs ! Il s’agit de l’ancien poney de Grand Prix CSO Fricotin, qui reste par ailleurs le premier étalon privé en termes de saillies effectuées (69 en 2007). Si la carrière de ce prometteur étalon a malheureusement dû être stoppée suite à un accident, les éleveurs ne semblent pas avoir oublié le costaud gris. Les premiers produits de Fricotin sont encore jeunes, et sur les six d’entre eux en âge de concourir, seul Oasis du Perche sort déjà en compétition, se classant en D1P et épreuves chevaux.

Le formidable et inimitable Dexter Leam Pondi s’octrois la 6place de ce classement avec 63 juments. A raison sans aucun doute lorsque l’on voit les résultats de ses produits sur les terrains français et internationaux. Rappelons que lors des derniers Championnats d’Europe à Freudenberg, Dexter, non content de remporter la première qualificative, pouvait également s’enorgueillir de la présence de deux de ses fils, Ix de l’Aulne et Jobic de Coatréal. Champion Suprême de la race, Champion de France Grand Prix Elite de CSO, multi-finaliste aux Championnats d'Europe et sûrement futur chef de race… Dexter n’a pas fini de faire parler de lui ! Un autre étalon s’offre cependant le luxe d’avoir lui aussi 63 juments à son actif cette année et donc d’atteindre la 6place ex aequo de ce Top 50 : il s’agit du jeune Polaris du Luy, champion des 3 ans et champion suprême Français de Selle en 2006. Le superbe bai a bénéficié cette année d’une large distribution par le Haras de St Lô et d’un tarif attractif au poulain vivant. L’utilisation de Polaris permettra également d’une certaine manière de pallier la disparition inattendue de son père, le Poney de Selle Allemand Lancer.

A la 8place se trouve à nouveau un fils de Vinca II, le désormais reconnu Don Juan V. Souvent contesté pour son manque de sang, ce beau Connemara continue malgré cela à servir un nombre honorable de juments (60 pour l’année 2007). Il peut en effet se targuer d’avoir de nombreux produits à un bon niveau de compétition, tels que Magic Star, If de St Hymer, Jackson St Hymer, Johny d’Jane, Juan du Boc…

Don Juan est suivi à la 9place par son frère utérin Eloi IV, qui connaît presque le même succès auprès des éleveurs avec 55 juments saillies en 2007, même si sa production reste pour le moment moins performante.

A la 10place, l’étalon performer international Allemand Aron N  SL fait son apparition dans le haut du tableau. Sa jeune production séduit régulièrement les juges des concours de  modèles et allures, à l’image de Royal Aronn du Vassal qui se classe 3du championnat des 2 ans au Sologn’Pony 2007 avec la meilleure note à l’obstacle (17/20). Les premiers produits du bel alezan sont ainsi très attendus sur les terrains.

D’une manière générale, on peut observer que, cette année encore, les éleveurs font principalement confiance aux performers ou pères de gagnants à haut niveau. Cependant, nous pouvons également remarquer que les jeunes poneys sont de plus en plus plébiscités. En effet, pas moins de sept étalons de 4 à 6 ans font partie du Top 50, en ayant sailli 295 juments à eux seuls : Pilatus de Vinca, Polaris du Luy, Peps Domain SL, Kingstown Rory, Sulaatik’s Versage, Najisco d’Haryns et Oppala St Hymer. Cette large utilisation de ces jeunes prometteurs est également permise grâce à une distribution à des tarifs très concurrentiels par les Haras nationaux.

 

Les meilleurs étalons par race :

Chez les Connemara, nous savons déjà que le classement est dominé par le jeune Pilatus de Vinca qui a détrôné l’incontournable Thunder du Blin, tenant du titre depuis plusieurs années. Comme vu précédemment, Rasmus est classé 2ex aequo.

Chez les New-Forest, la première place est détenue par Illoway Cheriton Fast, excellent poney de C1E et D1E, avec 44 saillies l’an passé. La seconde place est occupée par le meilleur père européen de poneys de CSO, le célèbre Néerlandais Kantje’s Ronaldo SL. Enfin, la troisième marche est prise par Siverlea Baywatch, ancien performer en C1E et très bon poney en Cycles Classiques dans ses jeunes années.

Chez les Welsh, la première place revient à l’étalon Welsh Cob des Haras Nationaux, Garnement La Brée avec 36 juments saillies. Cette année encore, il s’est illustré en Hunter en remportant la médaille de Bronze au Championnat de France Am4. En seconde position, nous retrouvons le meilleur étalon performer international, double champion d’Europe de CSO en 2000 et 2001, le célèbre Machno Carwyn, qui séduit toujours les éleveurs français. Enfin, la troisième place est détenue par le joli Ginger des Chouans, performer en D1E et Grand Prix, également distribué par les Haras Nationaux.

Chez les poneys de croisement (poneys étrangers et Poney Français de Selle), le top dix est composé essentiellement de poneys étrangers ou issus de parents étrangers. Linaro SL est bien entendu en première position, mais classe également deux de ses fils 9eex aequo en Melvin Candy et Moonlight Berenger. A la 2eplace, se trouve donc le jeune Français de Selle Polaris du Luy, devançant un autre étalon Allemand, Aron N SL, qui fait une belle apparition dans ce classement. Le seul poney non étranger ou non issu d’étranger est Goliath des Londes : 7e.

Eglantine Odoux